Du patrimoine local au patrimoine international

La ville de Hull a vu naître Jean-Philippe Dallaire, artiste peintre reconnu et consacré à l'échelle internationale.   Rendre hommage à l'œuvre et à l'homme est plus qu'un honneur, c'est un devoir collectif et communautaire pour lequel le Québec tout entier et principalement la Ville de Hull se sont acquitté.

L'œuvre du maître hullois, dont la production s'étale de 1940 à 1965, constitue un héritage multidimensionnel.  Cette appartenance patrimoniale n'est pas littérale, elle retrace une parenté à la limite de la reconnaissance, dont la subtilité étonne comme toute éloquence sublime.  Jean Dallaire a tracé la voie à des esthétiques nouvelles dans la mission d'une appropriation intellectuelle d'un art québécois authentique.  Persévérant dans l'angoisse et la fidélité créatrice, il a été le prélude à l'action contemporaine d'un réseau artistique régional en recherche d'excellence.

Témoins fidèles d'une existence énigmatique, ses œuvres ont su immortaliser une époque de l'art dans l'Outaouais et au Québec.  Telle une magique symphonie, la virtuosité de Jean Dallaire touche l'âme et l'embellit.

Cette publication accompagnait une exposition présentée à la Galerie Montcalm de la Maison du Citoyen, Ville de Hull, du 6 septembre au 22 octobre 1989.  La coordination de cette édition fut une réalisation de MédiaRecherche enr., sous la supervision de madame Jacqueline Tardif, directrice de la galerie d'art de la Ville de Hull.

Auteur-e : Jean-René Ostiguy
Titre : Jean Dallaire et la tradition québécoise
Lieu d'édition : Hull
Éditeur : Ville de Hull
Année d'édition : 1989
I.S.B.N. : 2-9801725-0-2
Spécifications : 59 pages format 7" X 8,5"
édition glacée et reproduction de peintures en couleur
Prix au détail : 20 $

bervil@sympatico.ca